Accueil » Patrimoine

Patrimoine

2017 - PEPITE DU MOIS : Octobre

Le secteur patrimoine continue de dévoiler chaque mois les trésors du fonds des Récollets, collection la plus ancienne (du XVème au XVIIIème siècle) conservée à la Médiathèque.

Nous avons choisi de vous présenter ce mois-ci un résumé du dictionnaire de latin/hébreu de 1570 édité et imprimé dans une célèbre imprimerie anversoise.

 Epitome thesauri linguae sanctae (Résumé du dictionnaire de langue)

Par Saint Pagnino (vers 1470 – 1541), dominicain et orientaliste italien qui étudia l’hébreu.

Chez l’Atelier Christophe Plantin, Anvers, 1570.  Plein cuir clair. Dos à 5 nerfs. Plat décoré d’un médaillon estampillé à froid doré. Inscription manuscrite : « Récollet de Cézembre ».

Christophe Plantin est né près de Tours vers 1520, il apprend d’abord l’art de la reliure à Paris puis la typographie à Caen. Il part ensuite à Anvers et fonde en 1550 une imprimerie qui devient très célèbre en Belgique et dans toute l’Europe. Elle est équipée de 16 à 24 presses et emploie 70 à 100 personnes (imprimeurs, fondeurs, relieurs, graveurs…). Reconnu par la beauté de ses ouvrages, Christophe Plantin se place rapidement parmi les premiers imprimeurs de son temps. Il meurt à Anvers en 1589. L’entreprise sera reprise par son gendre Jean Moret.

L'Officina Plantiniana continuera d’éditer et imprimer des livres jusqu'en 1876. Elle sera alors vendue à la ville d'Anvers par Edouard Moretus-Plantin. Restée intacte, elle est devenue un musée inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco, le musée Plantin-Moretus. Il abrite les plus anciennes presses à imprimer du monde. www.museumplantinmoretus.be


**********************************************************


2017 - PEPITE DU MOIS : JUIN & JUILLET

Le secteur patrimoine continue de vous dévoiler dans sa vitrine les livres précieux du fonds des Récollets, collection la plus ancienne de la Médiathèque. Nous avons choisi de vous présenter pour la pépite du mois de juin/juillet un ouvrage du XVIème siècle rassemblant des lettres d’un historien italien qui témoigne des explorations de son temps dont celles de Christophe Colomb.


De Orbe Novo (Du nouveau monde)

De Orbe Novo, par Pierre Martyr d’Anghiera (1457-1526), humaniste originaire d’Italie en Lombardie, universitaire, diplomate, écrivain et historien de l’Espagne, de la fin du XVème et du début du XVIème siècle.

Edité par Richard Hakluyt (1552 ? – 1616).

Imprimé chez Guillaume Auvray, Paris, 1587.

Reliure plein veau. Dos à cinq nerfs décoré de fleurons dorés.

Gravures sur bois.


Pierre Martyr fit toute sa carrière à la cour d’Espagne et en particulier au moment de la découverte des Indes occidentales – dont il est le premier à témoigner par écrit en 1494.

Il rencontra personnellement plusieurs des participants à la conquête du Nouveau Monde dont Christophe Colomb. Par ses fonctions au Conseil des Indes, Pierre Martyr avait accès à tous les documents officiels du royaume de Castille concernant la découverte et la colonisation du Nouveau Continent découvert par Colomb. Ses écrits constituèrent une source précieuse de documentation pour tous les géographes.

De Orbe Novo a été imprimé la première fois en 1511 à Séville. L’ouvrage est composé de 80 lettres classées en huit « décades » : elles traitent toutes de la découverte puis de la conquête du Nouveau Monde et sont adressées aux différents papes de la période.

(Sources : Pierre Martyr d’Anghiera, De Orbe Novo par Brigitte Gauvin aux Editions Les Belles Lettres, 2003)

 Nous présentons ici une impression française de 1587 préfacée et éditée par Richard Hakluyt, chapelain de la cathédrale de Bristol et archidiacre de l’abbaye de Westminster, géographe, historien, traducteur, éditeur et diplomate anglais de l’époque élisabéthaine. Hakluyt était un ardent défenseur de l’expansion de l’Angleterre outre-mer et nouait des liens avec les navigateurs, les savants les plus renommés de son temps.


*******************************************************************************

2017 - PEPITE DU MOIS


 

HISTOIRE ROMAINE

contenant tout ce qui s’est passé de plus mémorable depuis le commencement de l’empire d’Auguste jusqu’à celui de Constantin le Grand avec l’épitome* de L. Florus depuis la fondation de la ville de Rome jusqu’à la fin de l’empire d’Auguste.

 

Par Le Révérend Père F.N Coeffeteau, Evêque de Dardanie**, conseiller du Roi en ses conseils d’Etat et privé, Administrateur général de l’Evêché de Metz.

Chez Sébastien Cramoisy, Imprimeur-libraire, en la boutique de Nivelle, Paris, 1621.

 

Reliure plein cuir. Dos à 6 nerfs décoré de fleurs de lys dorées.

Pièce de titre dorée.

Plats armoriés aux armes royales, estampés à froid et décorés à la roulette utilisée ici pour l’encadrement et le champ des plats.

Inscription sur le plat : « Collegium Flexiense », le Collège Royal de la Flèche de la Compagnie de Jésus.

Inscription sur la page de titre : « Domus Soc. Jesu cat. Bib. Inf . F.4-28 »

Inscription sur la dernière page de garde : « Devillepépin mmon Devillepépin ».


 

Nicolas Coeffeteau (1574-1623) est un théologien français dominicain renommé comme prédicateur d’Henri IV et controversiste. Ami de Malherbe et des hommes de lettres, il publie en 1621 son Histoire romaine. Cet ouvrage a été réédité plus de cinquante fois au cours du XVIIème siècle.

 

Sébastien Cramoisy (1585-1669) est né à Paris d’une célèbre famille d’imprimeurs français. Il est échevin, administrateur des hôpitaux et devient le premier directeur de l’Imprimerie Royale établie au Louvre par Louis XIII en 1640.

 

*Epitome : condensé qui se distingue du résumé. C’est une œuvre à part entière, un travail inédit.

**Dardanie : région antique des Balkans.

******************************************

2017 - PEPITE DU MOIS


Dictionnaire d’Harpocration sur dix rheteurs, complété et retouché par Philippe Jacob Maussacus

Chez Claude Morel, Imprimeur-libraire, Paris, 1614.

 

Texte en langue grecque et latine.

Plein cuir. Dos à 4 nerfs orné et doré.

Riche reliure dorée, décor à l’éventail. Armoiries estampées en médaillon.

Bandeaux et lettrines gravés sur bois. Présence également de cul de lampe (gravure placée en fin de chapitre ou texte).

 

Ex-libris manuscrit sur la page de titre : « Jean Brignon prestre »

Cet ouvrage appartenait à la bibliothèque du prêtre Jean Brignon, Jésuite né à Saint-Malo le 21 décembre 1620 et décédé à Paris le 17 juin 1712. Il entre au noviciat des jésuites en 1646 et traduit en français au cours de sa vie de très nombreux ouvrages théologiques italiens, espagnols ou latins.

 

Valerius Harpocration est un grammairien, rhéteur (enseigne l’art de bien parler) et lexicographe (participe à la confection d’un dictionnaire de langue) qui vit à Alexandrie au IIème ou IVème siècle de notre ère. Il est reconnu pour être l’auteur d’un lexique grec intitulé « Lexique des dix orateurs attiques », ouvrage d’une grande importance qui contient l’explication des termes légaux et politiques et de nombreuses informations sur les antiquités, l’histoire, la littérature, la législation civile et politique d’Athènes. Le dictionnaire d’Harpocration a été imprimé pour la première fois à Venise en 1503.

 

Philippe Jacob Maussac (1590 – 1650) est un helléniste et traducteur du grec au latin.

 

 

Du XVIème au XVIIème siècle, la France produit des reliures soignées et lance de nouveaux styles qui vont être reproduits dans une grande partie de l’Europe. La décoration se fait plus légère et élégante. La reliure à l’éventail est en vogue. L’Espagne semble être le précurseur de ce style qui fait son apparition dès la fin du XVIème siècle.

 

**********************************************************************

2016 - PEPITE DU MOIS


Seconde partie des Commentaires de Saint Bonaventure sur le second livre des sentences de Pierre Lombard, Évêque de Paris.
A Rome, vers 1500.

Le texte comporte de belles lettres enluminées ainsi que des gloses. Reliure plein cuir estampée à froid. Dos à quatre nerfs.
Nombreuses notes manuscrites en marge.
Inscription : « Bénédictins de Saint-Maur. Saint-Malo 1669 ».


Saint Bonaventure fut un des grands théologiens du Moyen-Age, né en 1221 en Toscane, il meurt à Lyon en 1274. A 22 ans, il entre dans l’ordre des frères mineurs. Disciple de Saint François d’Assise, il a écrit un grand nombre d’ouvrages de piété.

Pierre Lombard, théologien scolastique, connu sous le nom de maître des sentences, est né vers la fin du IXème siècle à Lumello en Lombardie. Il étudie à Bologne et arrive en France. Il fut disciple de Pierre Abélard (philosophe, dialecticien, théologien chrétien) et nommé chanoine de Chartres. Pierre Lombard a laissé plusieurs ouvrages dont le livre des sentences qui est une somme de théologie qui a servi de modèle à celle de Saint-Thomas d’Aquin. Il meurt en 1164.


La glose est un commentaire servant à l’intelligence d’un texte. Le XVème siècle est une grande époque de commentaires. La mise en page se fige, la glose entoure le texte. Elle correspondait bien aux habitudes du Moyen-Age. On connaissait mieux les œuvres par leurs commentaires que par les œuvres elles-mêmes.
La glose a pour synonyme le mot « postille ». Elle apparaît dans les manuscrits, puis dans les premiers imprimés (ouvrages religieux, juridiques …). Dès le milieu du XVIème siècle, la glose régresse. Avec la Renaissance, la primauté est alors donnée au texte.



« SOUS-VITRINES, Collection Eté »

Jusqu’au 21 septembre 2016

Espace Patrimoine/Mer Marine

de la Médiathèque

 

  

                                                                                                 


Le Pôle Patrimoine poursuit la valorisation saisonnière de ses collections.

Cet été, les trois vitrines thématiques dans les espaces Patrimoine et Mer Marine de la Médiathèque dévoilent une nouvelle sélection de documents anciens conservés dans les réserves.

 

Vitrine Patrimoine : Saint-Malo et la Bretagne illustrées

Pour la collection été, nous vous proposons de découvrir quelques lithographies. Au fil des planches présentées, promenez-vous en Bretagne et à Saint-Malo et appréciez le travail minutieux du graveur. Les images se succèdent et proposent un circuit entre terre et mer.

 

Vitrine Patrimoine artistique : Regard sur Mathurin Méheut…

Cet été, nous exposons quelques illustrations de Mathurin Méheut, célèbre et populaire peintre breton de la première moitié du XXème siècle.

Son œuvre est magistrale. Nous vous présentons ici une facette de son travail d’illustrateur mais il était aussi décorateur, céramiste, sculpteur, graveur.

 

Vitrine Mer Marine : Frégate en vue !

Avec la venue de l’Hermione à Saint-Malo du 1er au 9 juillet dernier, nous avons sélectionné quelques planches extraites de l’ouvrage L’âge d’or de la marine à voile. Elles représentent des frégates peintes par la famille Roux, artistes peintre de marine qui excellaient tant à l’huile qu’à l’aquarelle pour immortaliser ces navires de légende.

 

 




Hermione en vue !

Du 1er au 8 juillet 2016 - Salle d’animation de la Médiathèque

La Médiathèque et le service des Archives municipales participent à l’événement en présentant une exposition Hommage à Raymond Labbé et en accueillant les aquarelles de Philippe Gloaguen, le seul peintre à avoir représenté la frégate en pleine navigation.


- EXPOSITION HOMMAGE A RAYMOND LABBE

Le 7 décembre 2005, Raymond Labbé s'éteint à l'âge de 83 ans. Il laisse derrière lui une longue carrière de charpentier de marine, 250 navires sortirent en effet des "chantiers Labbé".

Expert européen, il a contribué inlassablement à la mise en valeur du patrimoine maritime, bien au-delà de Saint-Malo. On retiendra entre autres dans les dernières années, la restauration de Pen Duick, la construction de la Bisquine de Cancale, du Renard, mais aussi son rôle primordial dans le chantier gigantesque de l'Hermione à Rochefort.

-EXPOSITION « L’HERMIONE EN MER », AQUARELLES DE PHILIPPE GLOAGUEN

Les aquarelles de Philippe Gloaguen ont été réalisées à partir de photos prises lors de ses différents voyages à bord de la frégate de la Marine Nationale, "La Touche-Tréville". La Marine Nationale a convié l'artiste à quelques beaux périples en mer lui permettant d'admirer L'Hermione tout en partageant la vie de l'équipage.

A noter : Philippe Gloaguen sera présent le samedi 2 juillet à 15h à la Médiathèque pour une présentation et une dédicace de son carnet d'aquarelles « L'Hermione en mer ».

Entrée libre


PEPITE DU MOIS DE JUIN

Le secteur patrimoine continue de vous dévoiler dans sa nouvelle vitrine les livres précieux du fonds des Récollets, collection la plus ancienne de la Médiathèque. Nous avons choisi de vous présenter pour la pépite du mois de juin un ouvrage d’astronomie édité au XVIème siècle de Jean de Sacro Busto, chanoine et mathématicien du Moyen-âge.

 

Mudialis sphere opusculu (…)

Par Sacro Busto, Jean (de) (11… - 1256 ?)

Chez Reginaldus Chaudiere, imprimeur libraire, Paris, XVIème siècle

 

De nombreuses gravures sur bois illustrent ce très bel ouvrage. Elles représentent des schémas de mesure de distance entre la terre et les astres, entre la terre et les navires...

La reliure d’époque plein cuir à 4 nerfs a été restaurée. Les plats sont estampés à froid.

Les fermoirs ont aussi été restaurés et bien conservés.

On y retrouve sur la page de titre la marque d’appartenance manuscrite :

« Récollets de Saint-Malo ».


 

Jean de Sacro Busto dit aussi Jean de Hollywood (Comté de Dumfries, Ecosse) ou Jean de Halifax (ville du Yorkshire où il serait né) est un chanoine prémontré (ordre canonial composé de chanoines réguliers suivant la règle de Saint-Augustin). Mathématicien, il devient professeur à l’Université de Paris et y exerce une certaine influence grâce à ses nombreux manuels de mathématiques et d’astronomie.

 

L’estampage à froid consiste à laisser un décor en creux à la surface du cuir par l’application d’un fer, d’une roulette ou plaque. Ce type de décor apparaît dès l’époque carolingienne et s’est particulièrement développé au XVIème siècle. Les reliures estampées à froid connaissent un regain d’intérêt au XIXème siècle avec les reliures romantiques.

 

Ce livre ancien rassemble également quatre autres ouvrages avec marque d’imprimeurs.




********************************

EXPOSITION

"SOUS-VITRINES, COLLECTION PRINTEMPS"

Jusqu'au 12 Juin 2016, Espace Patrimoine/Mer Marine

Le Pôle Patrimoine poursuit la valorisation saisonnière de ses collections.

Ce printemps, les trois vitrines  thématiques dans les espaces Patrimoine et Mer Marine de la Médiathèque dévoilent une nouvelle sélection de documents conservés dans les réserves anciennes.

 

Vitrine Patrimoine : Les poètes malouins

Nous vous proposons de découvrir quatre poètes malouins tous inspirés par l’esprit des lieux de Saint-Malo : François-Marie-Guillaume DUAULT (1757-1833), Hippolyte Michel de la MORVONNAIS (1802-1853),

Louis TIERCELIN (1846-1915) et Théophile BRIANT (1891-1956). Partez en promenade au gré de leurs vers et de leur imaginaire.

 

Vitrine Patrimoine artistique : Angèle et Dodik

A l’occasion de l’édition récente d’une biographie sur Angèle Vannier, nous vous invitons à découvrir un livre d’artiste de deux amies : Angèle et Dodik. Comme dans ses céramiques, Dodik illustre ici les poèmes colorés d’Angèle Vannier qui, malgré une cécité survenue à l’âge de 22 ans, n’a jamais perdu la perception des couleurs. Laissez-vous guider par les personnages hauts en couleurs d’Angèle.


 

Vitrine Mer Marine : Hardes et uniformes de matelots

Nous vous suggérons un voyage dans le temps avec une présentation des uniformes de matelot  de la fin du XVIIème siècle à 1937. Les 16 superbes planches d’Auguste Goichon, peintre officiel de la marine, éclairent avec détail et minutie l’histoire du costume de marin.

*****************************************

PEPITE DU MOIS DE MAI


Le secteur patrimoine continue de dévoiler dans sa nouvelle vitrine les livres précieux du fonds des Récollets. Nous avons choisi de vous présenter pour la pépite du mois de mai un ouvrage du XVIème siècle de Saint-Thomas d’Aquin, célèbre théologien et philosophe du Moyen-Age.

 

Sancti doctoris divi Thome Aquinatis predicatorii ordinis liber (…)

(Le livre du divin de Thomas d’Aquin)

Par Saint-Thomas d’Aquin (Naples, 1225, Lyon, 1274)

Chez Claude Chevallon (1479-1537), imprimeur libraire, Paris, 1512.

 

L’ouvrage a été restauré. Une très belle marque d’imprimeur gravée sur bois orne la page de titre. C’est une reliure plein cuir. Le dos à quatre nerfs a été complètement refait ainsi que les plats. Le cuir a été décollé et reposé sur les nouveaux plats décorés à froid. Les tranchefiles ont été refaites. Le papier est plutôt frais dans l’ensemble.

Un morceau de parchemin manuscrit provenant du comblage des plats a été monté sur onglet.

On y trouve également une précieuse marque d’appartenance manuscrite « Couvent des Bénédictins de Saint-Malo Saint-Maur. 1669 ».

 

Saint-Thomas d’Aquin est un grand théologien de l’église d’occident et un grand philosophe du Moyen-Age. Né dans le royaume de Naples vers 1225 ou 1227, il forme, dès l’âge de 16 ans, le projet de se retirer dans un monastère et d’embrasser la règle de Saint-Dominique. Saint-Thomas d’Aquin a proposé une œuvre théologique qui tente de concilier la pensée chrétienne et la philosophie d’Aristote. Pour lui, la recherche de la vérité conduit sur le chemin de la béatitude. Il meurt à Lyon en 1274 et sera canonisé en 1323.


***************************************************

PEPITE DU MOIS D'AVRIL


Une nouvelle vitrine dédiée à la présentation de la pépite du mois est arrivée dans l’espace Patrimoine de la Médiathèque.

 

Dans ce nouvel écrin, nous vous proposerons désormais chaque mois de découvrir un ouvrage précieux du fonds ancien nommé « Le fonds des Récollets » composé de 194 volumes.

 

Ces livres, du XVème au XVIIIème siècle, constituent le fonds le plus prestigieux de la Médiathèque qui a échappé aux différentes guerres et plus proche de nous à l’incendie du mois d’août 1944.

 

La plupart des pages de titre mentionnent leurs lieux de provenance : le couvent des Bénédictins et plus particulièrement le couvent des Récollets de l’Ile Cézembre.

 

Confisqués pendant la Révolution, ils réapparaîtront en 1832 lorsque le maire de Saint-Malo, Louis Hovius, décidera de créer une bibliothèque en réunissant les livres dans le grand salon de l’Hôtel de Ville.




Nous avons choisi de vous présenter pour la pépite du mois d’avril une bible du XVIème siècle acquise en 1999 ayant appartenu à Félicité Robert Lamennais, écrivain, prêtre et philosophe malouin (1782, Saint-Malo-1854, Paris). La provenance d'origine est également mentionnée : « Récollets de Saint-Malo ». Comment Lamennais avait-il eu accès aux livres confisqués ? Le mystère reste entier.

 

Biblia Sacra

Chez Thielman Kerver, Paris, 1526.

 

Ce volume In-8° (moins de 25 cm) est constitué de 12 feuillets non chiffrés, 520 feuillets chiffrés et 32 feuillets d’index.

Il contient une page de titre avec gravure sur bois dans un encadrement portant au centre la marque de l’imprimeur aux deux licornes. Kerver installe une officine d’imprimerie et commence à exercer à Paris en 1497. Il est assez vite renommé pour ses livres d’heures, par la qualité des images employées et de sa typographie. Il imprimera exclusivement des livres religieux.

 

On retrouve une typographie gothique ronde serrée à petits corps à deux colonnes.

Reliure plein veau d’époque. Dos à quatre nerfs. Pièce de titre.

Deux marques d’appartenance sont intéressantes : un ex-libris manuscrit de Frère Petrus Gervafius (Frère Pierre Gervais), daté de 1580 et un ex-libris manuscrit de F.de Lamennais (1782, Saint-Malo – 1854, Paris).

 

Cette rare et belle Bible latine garde certaines caractéristiques de l’incunable (premiers livres imprimés, avant 1500). Ce précieux exemplaire a bel et bien appartenu à Félicité Robert de Lamennais. Des signets manuscrits de sa main indiquent les pages manquantes.



 






***************************************************


PEPITE DU MOIS DE MARS

Chaque mois, un ensemble d’ouvrages exceptionnel est dévoilé dans la vitrine Patrimoine de la Médiathèque de Saint-Malo.

Pour cette nouvelle pépite, nous poursuivons la présentation des dernières acquisitions entrées dans nos collections en octobre 2014.

Le pôle Patrimoine a dernièrement acquis des impressions malouines de la famille Hovius que nous ne possédions pas encore. Imprimeurs Hollandais, les Hovius sont venus d’Amsterdam s’installer à Rennes en 1619 puis à Saint-Malo en 1749.

Nous vous en faisons donc profiter !

 

 D.R : Photo Médiathèque Saint-Malo

 

Le premier ouvrage a été imprimé chez Hovius, Fils en 1784.

C’est la 8ème édition de The adventures of Telemachus, the son of Ulysses by the archbishop of Cambray (Les aventures de Télémaque, le fils d’Ulysse par l’Archevêque de Cambrai) de Fénelon traduit en anglais. Le roman de Fénelon publié en 1699 rencontra immédiatement un vif succès en France et à l’étranger. L’ouvrage connut une multitude d’éditions et a été traduit dans quasiment toutes les langues avec une évidente visée d’apprentissage linguistique.

 D.R : Photo Médiathèque Saint-Malo

Le deuxième ouvrage a été imprimé chez Hovius, Fils en 1790.

Il s’agit de la première édition de Vies de M. De La Garaye et de Mme de Pont Briand, sa sœur par R. Cathenos, Recteur, ancien Maire de Taden. Le Comte de La Garaye (1675-1755) et sa femme Marguerite ont été nommés par Jean-Paul II en 1996 « Les époux charitables ». En 1710, ils ont en effet délaissé leur vie mondaine, transformé leur château en hôpital pour consacrer toute leur vie aux maux de leurs contemporains.

 

 D.R : Photo Médiathèque Saint-Malo

Le troisième volume, La vie de Louis-Marie Grignion de Montfort, a été imprimé chez Hovius, Père et Fils en 1785. Cette biographie été écrite par P.J Picot de Clorivière (1735-1820), Recteur jésuite de Paramé au début de son ministère. C’est un ouvrage rare. Seuls six exemplaires sont connus. Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716), est un prêtre français, fondateur de deux congrégations religieuses : la Compagnie de Marie (Pères montfortains) et les Frères de Saint-Gabriel.

 

 D.R : Photo Médiathèque Saint-Malo

 

Un trésor mensuel à ne pas manquer qui reflète la richesse des collections patrimoniales de la Médiathèque de Saint-Malo. 

*********************************************

 Exposition "Sous-vitrines / Collection Hiver" jusqu'au 30 mars 2016

Le Pôle Patrimoine poursuit la valorisation saisonnière de ses collections.

Cet hiver, les trois vitrines thématiques dans les espaces Patrimoine et Mer Marine de la Médiathèque dévoilent une nouvelle sélection de documents conservés dans les réserves anciennes.

Vitrine Patrimoine : Démarrer l’année avec les almanachs…

Le fonds ancien dévoile ici des almanachs, des annuaires, des étrennes malouines… Avec la naissance de l’imprimerie, l’almanach connaît un succès considérable : c’est la forme de publication populaire par excellence. Une sélection de ces petits formats permet de montrer leur variété selon le contexte historique et le public visé.

Vitrine Patrimoine artistique : Au fil de la Rance…

Cet hiver, nous avons souhaité flâner au bord de la Rance bien à l’abri des vents marins. Le travail du peintre Jean Urvoy (1898-1989) en collaboration avec l’écrivain Roger Vercel (1894-1957) nous offre une belle interprétation du Pays de Rance. L’ouvrage d’Antoine Dos (1903-1979) complète cette présentation avec une édition originale illustrée d’eaux-fortes.

Vitrine Mer Marine : Départ pour Terre-Neuve…

La Sainte Ouine bat son plein à Saint-Malo… le départ des terre-neuvas est proche. Une sélection de livres anciens (poème, chanson, roman, récits…) évoque ce grand événement qui rythmait la vie malouine. Le temps des adieux est arrivé.


*****************************

PEPITE DU MOIS DE JANVIER


Chaque mois, un ensemble d’ouvrages exceptionnel est dévoilé dans la vitrine Patrimoine de la Médiathèque de Saint-Malo.

Le fonds Patrimoine s’enrichit chaque année de nouvelles acquisitions (livres anciens, livres d’artistes…). En ce début d’année, nous avons choisi de présenter deux ouvrages entrés dans nos collections en octobre 2014. Ils viennent compléter le fonds ancien des impressions malouines.

Le premier ouvrage daté de 1640 est le seul exemplaire connu imprimé par Jean Boullet, certainement un concurrent de Pierre Marcigay, premier imprimeur de Saint-Malo. Il concerne la police des havres et galets de Terre-Neuve. Pour régler les différends issus de la situation sur les graves de Terre-Neuve, le 31 mars 1640, à Rennes, le Parlement de Bretagne homologue un règlement de police ayant pour objet : « … de mettre fin aux contestations entre pêcheurs pour le choix des havres et galets… ». En fait, celui-ci consacre la mainmise des Bretons, en particulier des Malouins, sur la presqu’île du Petit-Nord.

Les feuillets sont reliés entre eux par simple couture en fil de lin.

 

Arrêt de la Cour de Parlement de Bretagne, par Jean Boullet, Imprimeur et Libraire, 1640. Photographie : Médiathèque Saint-Malo

 

Le deuxième ouvrage est un ensemble d’Arrêts administratifs et judiciaires peu communs. Ils ont été imprimés chez Jean-Baptiste Le Conte, Imprimeur de la Ville en 1764, un des deux imprimeurs autorisés à exercer à Saint-Malo, titulaire en 1754 avec le Sieur Delamarre.

On y trouve, entre autres, une Ordonnance touchant les bateliers qui vont au devant des navires étrangers pour les piloter (1670), un Règlement touchant la recette et les receveurs des deniers provenans du Bailliage(1670), un Règlement et privilèges des juges baillifs des eaux de Saint-Malo (1702), etc.

La reliure est récente, le dos est en parchemin et la pièce de titre est en maroquin rouge.


Ensemble d’Arrêts administratifs et judiciaires, Chez Jean-Baptiste Le Conte, Imprimeur de la Ville et Communauté de Saint-Malo, 1764.
Photographie : Médiathèque de Saint-Malo

Un trésor mensuel à ne pas manquer qui reflète la richesse des collections patrimoniales de la Médiathèque de Saint-Malo.

PEPITE DU MOIS


Chaque mois, un ensemble d’ouvrages exceptionnel est dévoilé dans la vitrine Patrimoine de la Médiathèque.

 

En lien avec l’exposition  « Guérin, Kerga, Lemordant, Méheut, Grandes commandes bretonnes du début du XXème siècle » présentée jusqu’au 4 janvier 2016 au Musée des Beaux Arts de Rennes, nous avons souhaité en cette fin d’année mettre en lumière trois ouvrages autour du peintre breton Jean-Julien Lemordant, héros de la Grande Guerre né à Saint-Malo le 28 juin 1878.

 

Venez découvrir sous vitrine une biographie de l’artiste par Léon Chancerel éditée en 1920, un catalogue d’exposition (Esquisses, études et dessins) édité en 1917 et un ouvrage présentant neuf peintres de Bretagne édité en 1924.

 

Le saviez-vous ? 

Jean-Julien Lemordant était parfois qualifié de « fauve breton ».

Sa palette colorée était très appréciée.



 Décor pour la salle à manger de l'Hôtel de l'Epée (1905-1909), Musée des Beaux-Atrts, Quimper.jpg

Décor pour la salle à manger de l'Hôtel de l'Epée (1905-1909),

Musée des Beaux-Arts, Quimper

© D.R






Pépite du mois




Chaque mois, un ouvrage exceptionnel est dévoilé dans la vitrine Patrimoine de la Médiathèque.

 

Dans l’actualité littéraire, le mois de Novembre est rythmé par les remises de Prix. Le Prix Goncourt a été décerné cette année à Mathias Enard avec Boussole qui entre dans l’histoire littéraire française.

Mais vous souvenez-vous des écrivains qui ont remporté les premiers Prix Goncourt dès 1903 ?

Nous conservons dans nos collections quelques Prix Goncourt du début XXème siècle. Pour résonner avec cette actualité, nous avons choisi ce mois-ci de vous présenter deux ouvrages récompensés : Prix Goncourt 1904 (La maternelle de  Léon Frapié) et Prix Goncourt 1912 (Les filles de la pluie d’André Savignon).

 

Un trésor mensuel à ne pas manquer qui reflète la richesse des collections patrimoniales de la Médiathèque.

_

SOUS-VITRINES

Jusqu’au 3 janvier 2016

 

La collection automne sort de ses réserves !

L’équipe Patrimoine  poursuit la valorisation saisonnière de ses collections.

Cet automne,  les trois vitrines  thématiques dans les espaces Patrimoine et Mer Marine de la Médiathèque dévoilent une nouvelle sélection de livres anciens, planches lithographiques, plans de construction navale pour évoquer le monde de la marine.

 

Vitrine Patrimoine : Les célèbres capitaines malouins à la Hune !

Le fonds ancien dévoile ici des ouvrages d’historiens (Charles Cunat, Charles Bourel de la Roncière…), des mémoires, des bois gravés... autour de trois personnages célèbres malouins : Jacques Cartier (1491-1557), René Duguay-Trouin (1673-1736) et Robert Surcouf (1773-1827).

 

Vitrine Artistes : les peintres de la marine

Cet automne, trois peintres officiels de la marine sont mis en lumière : Albert Sébille (1874-1953), Marin-Marie (1901-1987) et Albert Brenet (1903-2005). Tous trois ont participé au superbe « Mémorial de la marine,  Epreuves et grandeur de la Marine française dans le passé et le présent » de 1943. Une sélection d’une dizaine de planches lithographiques rehaussées de gouache évoque le travail exceptionnel de ces peintres passionnés qui ont consacré leur talent à la mer.

 

Vitrine Mer Marine : Hommage à Jean Boudriot (1921-2015)

Jean Boudriot est un chercheur historien reconnu pour son œuvre magistrale sur l’architecture navale française de 1650 à 1850. Il a réalisé pour l’histoire des techniques de construction navale un travail remarquable consulté par les architectes, les modélistes… Quelques planches présentées dans la vitrine témoignent de son talent de dessinateur et nous étonnent par leur grande précision.

 

LA PEPITE DU MOIS D'OCTOBRE



Chaque mois, une pièce exceptionnelle, un ensemble de documents anciens ou insolites sont dévoilés dans la vitrine Patrimoine de la Médiathèque.

 

Au mois d’octobre, c’est la fête du Goût. Les papilles sont en éveil et le secteur Patrimoine compte bien aussi solliciter vos sens avec un très bel ouvrage intitulé : « La cuisinière bourgeoise, suivie de l’office, à l’usage de tous ceux qui se mêlent de dépenses de Maisons ».

Cet ouvrage est une impression malouine. Il a été imprimé en 1802 à Saint-Malo chez L.H Hovius, fils imprimeur-Libraire.

Il propose des menus pour les quatre saisons, une explication des termes de cuisine, une liste des ustensiles nécessaires. Une petite sélection de recettes extraites de l’ouvrage est à votre disposition.

 

Un trésor mensuel à ne pas manquer qui reflète la richesse des collections patrimoniales de la Médiathèque.


 

________________________________________________



Mille Feuilles de Bretagne : à la découverte du patrimoine écrit breton

Un nouveau blog a été lancé par les bibliothèques et les archives des cinq départements bretons, autour du patrimoine écrit. Intitulé « Mille feuilles de Bretagne », il s'adresse aussi bien aux professionnels qu'aux chercheurs, étudiants ou amateurs, et se propose d'être un lieu d'échanges et d'informations sur tout ce qui touche à ce pan méconnu du patrimoine.

 Cliquez pour aller sur le Blog


Pépite du mois - Septembre

Chaque mois, une pièce exceptionnelle, un ensemble de documents anciens ou insolites sont dévoilés dans la vitrine Patrimoine de la Médiathèque.

 

L’heure de la rentrée a sonné… Pour illustrer cette actualité, l’équipe Patrimoine a sélectionné deux grammaires scolaires du XIXème siècle. Grâce à la valeur grandissante accordée à l’orthographe  et à l’avènement de la scolarisation, notamment avec la loi Guizot (1833), le XIXe siècle se définit comme le siècle de la grammaire scolaire par excellence.

 

Cours de grammaire française de R.F Macé (professeur à l’Ecole Communale secondaire de Saint-Servan) paru en 1807 est un ouvrage qui appartenait à Héloïse Thomas des Essarts (1835-1911), descendante d’une grande famille d’armateur malouin. Cet ouvrage a été acquis par la Médiathèque en 2014.

 

-  Nouvelle grammaire française de Noël et Chapsal paru en 1831 est un ouvrage de référence au XIXème siècle. D’autres grammaires ont, bien sûr, formé les jeunes élèves, mais celle de Noël et Chapsal constitue la référence entre toutes. Elle constitue le socle sur lequel se construira la théorie grammaticale scolaire. L’ouvrage est cautionné par l’Instruction publique et utilisé comme manuel dans les écoles. Son succès ne se dément pas tout au long du siècle : les rééditions ne se comptent plus et il existera même des contrefaçons, au point que les auteurs devront avoir recours aux tribunaux et apposer leur signature sur les exemplaires de leur ouvrage pour en garantir l’authenticité.

 

Un trésor mensuel à ne pas manquer qui reflète la richesse des collections patrimoniales de la Médiathèque.

_________________________________________________



SOUS-VITRINES

Du 1er juillet au 20 septembre 2015

 

La collection estivale sort de ses réserves !




 2Fi3/99 – Archives municipales de Saint-Malo

 

L’équipe Patrimoine  poursuit la valorisation saisonnière de ses collections.

Cet été,  trois vitrines  thématiques dans les espaces Patrimoine et Mer Marine de la Médiathèque dévoilent une nouvelle sélection de livres anciens, livres d’artistes et cartes postales anciennes prêtées par le service des Archives municipales autour du tourisme et des bains de mer.

 

Vitrine Patrimoine : Suivez le guide…

Le fonds ancien dévoile ici une sélection de guides touristiques de 1886 à 1955.

Ils sont les témoins du développement du tourisme en France et sur la Côte d’Emeraude en particulier au milieu du XIXème siècle. Les maisons d’éditions (Guides Joanne, Simons, Conty…) se livrent une concurrence acharnée sur ce nouveau marché du guide en plein essor. Quelques volumes édités localement et pour certains sous la plume d’Eugène Herpin présentent également un intérêt tout spécial à Saint-Malo.

 

Vitrine Livres d’artistes : Coquillages et brises lames, sources d’inspiration

La Médiathèque acquiert depuis quelques années des livres d’artistes qui apportent à travers leur regard   un nouvel éclairage sur l’univers du livre et du monde de l’édition. Cet été, ce sont les œuvres de Tugdual (graveur), Annie Robine (relieuse d’art) et Claire Chauveau (illustratrice) qui prennent place dans les vitrines. Ces artistes nous livrent ici leur interprétation de textes d’auteurs d’Yves Peyré, d’Alphonse de Lamartine ou de livres de cuisine… toujours en lien avec l’univers de la mer.

 

Vitrine Mer Marine : Tous au bain !

Le développement du chemin de fer et la construction des premiers établissements de bains de mer à Saint-Malo à partir de 1839 attirent la bonne société française et anglaise venant profiter des « bains de lames » et de leurs bienfaits. Les ouvrages anciens ainsi que les cartes postales prêtées par le service des Archives municipales nous plongent dans l’ambiance de la Belle Epoque.








_________________________________________________



Zoom sur... la pépite de juin

Chaque mois, une pièce exceptionnelle, un ensemble de documents anciens ou insolites seront dévoilés dans une des vitrines de l’espace Patrimoine.

Pour le mois de juin, l’équipe Patrimoine de la Médiathèque a choisi de mettre en lumière deux ouvrages d’Auguste Plée (1787-1825) édités en 1812. Botaniste français voyageur du début du XIXème siècle, Auguste Plée joua un rôle considérable dans l’exploration des richesses de la planète. Après avoir collecté des objets en Amérique du Nord, à Porto-Rico et en Colombie, Auguste Plée meurt à La Martinique en 1825. Malgré de nombreuses difficultés financières (rémunération insuffisante) et matérielles (conditions de navigation incertaines), il réussit néanmoins à constituer de fabuleuses collections. Il étudia en particulier les poissons, serpents, insectes et espèces végétales endémiques de la Caraïbe. Les professeurs du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris ne tariront pas d’éloges sur son travail qui contribua à asseoir la réputation du Museum.

Un trésor mensuel à ne pas manquer qui reflète la richesse de nos collections patrimoniales et qui fait écho à la semaine du développement durable organisée à la Grande Passerelle.

Alors n’hésitez pas à venir découvrir les vitrines des espaces Mer Marine et Patrimoine aux horaires d’ouverture de la Médiathèque.


_________________________________________________

LE ZOOM SUR... Printemps 2015

SOUS VITRINES

Quand les collections s’exposent…

Au fil des saisons, les collections Patrimoine de la Médiathèque sortent de leur réserve !

Exposées sous vitrine, elles se dévoilent et se montrent sous leurs plus beaux atours. Déclinées par thème, trois vitrines présenteront chaque saison des livres anciens, des livres d’artistes, des gravures ou des lithographies… Conservées et bien cachées habituellement dans les réserves, ces collections s’offriront au regard du public dans les espaces Mer Marine et Patrimoine de la Médiathèque.

Collection Printemps

Pour cette première édition, l’espace Mer Marine plonge le public dans l’univers de Jules Verne avec la présentation de ses fameux Voyages extraordinaires (éditions anciennes et contemporaines). Le saviez-vous ? Un servannais, Edouard Riou, illustra à plusieurs reprises les romans de Jules Verne. Venez donc découvrir ses vignettes.

L’espace Patrimoine, quant à lui, propose sous vitrines des livres d’artistes d’Irène Boisaubert. Cette artiste nous livre ici un travail sensible d’une grande finesse qui côtoie les textes d’illustres noms de la littérature Virginia Woolf ou Arthur Rimbaud.


C’est aussi dans cet espace que sont présentés les ouvrages anciens sélectionnés pour cette saison autour de la thématique « Les femmes audacieuses » et « Vues de Saint-Malo ».

La pépite du mois

Chaque mois, une pièce exceptionnelle, un ensemble de documents anciens ou insolites seront dévoilés. Le mois de mai consacre sa pépite au « Coutumier de Bretagne » de 1651. Très bien conservé, il étonne par sa petite taille.

Un trésor mensuel à ne pas manquer qui reflète la richesse de nos collections patrimoniales.

Alors n’hésitez pas à venir découvrir les vitrines des espaces Mer Marine et Patrimoine aux horaires d’ouverture de la Médiathèque.

La collection Printemps se termine le 17 juin 2015.




_________________________________________________

Enregistrer

Accessibilité

Malvoyant
Thème par défaut

Nos usagers aiment...

Ressources numériques

Enregistrer

Nous suivre

Enregistrer